existence historique de Jésus

La véritable histoire de Jésus : ce que révèle l’archéologie

Est-ce une coïncidence que j'aie justement médité, ces dernières semaines, sur le fait que Jésus ait fort probablement pu travailler comme charpentier sur les chantiers de Sepphoris en compagnie de l'époux de sa mère? Quelles anecdotes, quelles joies, quelles souffrances a-t-il pu travailler avec tous ces travailleurs?

Le magazine National Geographic a une grande crédibilité auprès du peuple. C’est la raison pour laquelle je crois que cet article a une grande valeur d’enseignement sur l’historicité du Christ. J’ai sauvegardé cet article dans mes archives et je le sortirai lorsque quelqu’un mettra en doute l’existence historique de Jésus de Nazareth, crucifié pour s’être dit l’égal de Dieu.


Mis au jour dans ce qui fut une synagogue de Magdala, la ville de Marie Madeleine, ce bloc sculpté figurerait le Temple de Jérusalem. Photographié ici dans les réserves de l’Autorité des antiquités d’Israël, il pourrait avoir servi de table de lecture de la Torah
PHOTOGRAPHIE DE SIMON NORFOLK

Agrémenté de photos magnifiques et inédites telles que celle-ci, l’archéologue Kristin Romey, devenue journaliste, raconte son parcours en Terre Sainte de manière quasi chronologique: de Bethléem, elle prend la route de Nazareth, passe par Capharnaüm et Magdala avant de revenir à Jérusalem, mais non sans d’abord s’arrêter à Sepphoris, une ville en construction à l’époque de la vie cachée de Notre Seigneur. Est-ce une coïncidence que j’aie justement médité, ces dernières semaines, sur le fait que Jésus ait fort probablement pu travailler comme charpentier sur les chantiers de Sepphoris en compagnie de l’époux de sa mère? Quelles anecdotes, quelles joies, quelles souffrances a-t-il pu partager avec tous ces travailleurs et leurs familles, en partageant leur quotidien?

J’aime penser que Jésus a pu rigoler en se joignant à un semblable éclat de joie authentique d’un collègue de travail, sur les chantiers de Sepphoris.


Des visiteurs font la queue pour entrer dans le tombeau de Jésus, à l’intérieur de l’église du Saint-Sépulcre de Jérusalem. La fin des travaux de restauration de l’édicule a été célébrée le 22 mars 2017.
PHOTOGRAPHIE DE ODED BALILTY, AP POUR NATIONAL GEOGRAPHIC

Avez-vous d’autres liens sur le sujet de l’existence historique à partager?

Partager

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

Laissez-moi un commentaire!

Le contenu vous a plu ou non? Auriez-vous une autre question dont vous aimeriez traiter?

Laissez-moi un commentaire!

Partagez cet article à vos amis

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin