Ma nouvelle passion pour les échecs

Il n'aura fallu qu'une mini-série de sept épisodes sur Netflix pour me faire brûler de passion pour les échecs. Ceci étant dit, où jouer aux échecs en temps de pandémie et comment trouver des amis pour y jouer?

Il n’aura fallu qu’une mini-série de sept épisodes sur Netflix pour me faire brûler de passion pour les échecs. Ceci étant dit, où jouer aux échecs en temps de pandémie et comment trouver des amis pour y jouer?

Comment j’ai eu la piqûre

pandémie échiquéenne
L’intérêt pour les échecs s’est propagée à une vitesse comparable à celle de la COVID-19

Au cours des dernières vacances des fêtes, Audrée et moi avons regardé en rafale les sept épisodes de la minisérie « The Queen’s Gambit » sur Netflix, l’une des meilleures séries dramatiques de l’année 2020 selon Hugo Dumas. C’est l’histoire d’une orpheline qui apprend à jouer aux échecs avec le concierge de l’orphelinat. Déjà, j’ai aimé la relation ambigüe avec le concierge, à la fois froide et tendre. De fait, le sujet de cette série est bien davantage l’histoire de cette jeune femme qui développe son talent pour les échecs durant les années 60, alors que les filles ne jouaient pas vraiment aux échecs, qu’une leçon portant sur le jeu lui-même. Sa façon de trouver de l’amour et de l’attachement à travers sa discipline « sportive » est tout à fait contemporaine et peut aider une fois de plus les gens préoccupés par l’évangélisation à comprendre les comportements de ceux qui cherchent l’amour absolu ailleurs qu’à la Source même.

Où jouer aux échecs en temps de pandémie?

En temps normal, une personne qui s’intéresse aux échecs cherchera à rejoindre le club d’échecs local. Cependant, dans les échecs comme en Église, la pandémie bouscule les modèles établis. Heureusement, internet ouvre nos esprits à de nouvelles possibilités. En cherchant dans votre boutique d’applications favorite, il y a fort à parier que vous tomberez sur celle de chess.com. En effet, il s’agit de l’application créée par le plus gros site dédié aux échecs. Il semble que j’aie été frappé par une pandémie échiquéenne, car le site midilibre.fr rapporte que chess.com est passé de 30 000 à 100 000 joueurs quotidiens! J’ai pu y jouer et discuter avec des joueurs de partout : France, Angleterre, Brésil, Ouzbékistan, Azerbaïdjan, Chili et, bien sûr, Russie.

Caractéristiques de l’application

En plus de jouer en direct avec des joueurs de votre niveau de partout autour du globe, vous pourrez prendre des leçons qui vous feront passer de débutant à joueur redoutable. J’aime beaucoup, également, les problèmes d’échecs à résoudre, qui permettent de développer notre vision du jeu. Il est aussi possible de garnir un carnet de contacts avec les joueurs qui vous ont offert des discussions agréables. Ainsi, vous pourrez leur proposer de nouveaux affrontements en différé lorsque vous sentirez que vous avez fait un peu de progrès. À ce sujet, le fait que mon progrès soit noté et disposé sur un diagramme est la caractéristique la plus intéressante, à mon avis. Puisque je suis un homme passablement intense et compétitif, j’y trouve tous les jours la motivation de m’améliorer et/ou de corriger mes erreurs.

classement rapide sur chess.com
Le fait que mon progrès soit noté et disposé sur un diagramme est la caractéristique la plus intéressante, à mon avis. Puisque je suis un homme passablement intense et compétitif, j’y trouve à tous les jours la motivation de m’améliorer et/ou de corriger mes erreurs.

Trouver des amis qui aiment les échecs

En plus de l’application chess.com, il est possible de trouver des groupes Facebook, la plupart étant attachées à des clubs locaux. Je ne vous cacherai pas que si j’écris ce billet, c’est dans l’espoir que vous vous joindrez à moi sur chess.com. Vous me trouverez grâce à mon nom d’utilisateur : Binette-Matt (je sais, c’est super original…). Les échecs sont un exercice intellectuel qui m’apportent un plaisir sans précédent. Dans la réalité comme aux échecs, il n’y a rien de tel que de remporter la victoire après avoir pris une mauvaise décision et d’avoir tiré de l’arrière pendant une bonne partie du match pour vous redonner l’attitude nécessaire pour faire face aux vrais défis de la vie.

Et vous, aimez-vous jouer aux échecs? Si vous ne savez pas jouer, il n’est jamais trop tard pour apprendre!

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Laissez-moi un commentaire!

Le contenu vous a plu ou non? Auriez-vous une autre question dont vous aimeriez traiter?

Laissez-moi un commentaire!

Partagez cet article à vos amis

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin